Storytelling, un conte au musée

par Alice Decuyper
0 Commentaire

Venez découvrir au musée d’Art contemporain une exposition d’un nouveau genre, mettant en lumière le processus de création artistique, où le spectateur en devient le témoin.

Après plusieurs semaines de travail de sept jeunes artistes, vous pouvez dorénavant aller admirer au MAC l’exposition Storytelling jusqu’au 7 juillet. En effet, depuis le 8 mars, le musée est devenu lieu de résidence pour ces artistes, afin de produire et d’échanger face aux visiteurs.

L’exposition est inspirée du célèbre jeu « le cadavre exquis » inventé par les surréalistes, dans lequel différentes personnes dessinent une partie du corps d’un personnage sur une feuille, sans savoir ce que son prédécesseur a réalisé. En calquant sur le même principe, les artistes de l’exposition Storytelling mettent en œuvre un projet évolutif en laissant des indices à chaque étape de la création à son successeur.

La première artiste à intervenir fut Chourouk Hriech. Elle pratique le dessin, essentiellement en noir et blanc, où elle articule personnages et animaux parfois chimériques dans un décor architectural, à la fois réel et imaginaire.

 

Vue de l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) Œuvres de Chourouk Hriech Courtesy de l’artiste et Galerie Anne-Sarah Bénichou, Paris © Adagp, Paris, 2019 Crédit photo : Blaise Adilon

Vue de l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) – Œuvres de Chourouk Hriech – Courtesy de l’artiste et Galerie Anne-Sarah Bénichou, Paris © Adagp, Paris, 2019 – Crédit photo : Blaise Adilon

 

Vue de l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) – Œuvres de Chourouk Hriech – Courtesy de l’artiste et Galerie Anne-Sarah Bénichou, Paris © Adagp, Paris, 2019 – Crédit photo : Blaise Adilon

 

Lou Masduraud et Antoine Bellini ont pris le relai. En collaboration depuis 2012, ces deux artistes créent des installations par des performances partagées.

L’artiste d’après, Sara Bichão, est une sculptrice retravaillant des objets trouvés dans l’environnement.

Sara Bichão au travail pour l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) – Crédit photo : Blaise Adilon

 

 

Vue de l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) – Œuvres de Sara Bichão, « Sol souple », 2019 – Courtesy de l’artiste – Crédit photo : Blaise Adilon

 

Vue de l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) – Œuvres de Sara Bichão, « Sol souple », 2019 – Courtesy de l’artiste – Crédit photo : Blaise Adilon

 

Celsian Langlois, cinquième artiste à contribuer, déploie son travail sous forme d’installation sonore, il façonne un récit à partir du son, prenant forme dans l’espace et le temps.

 

Vue de l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) – Œuvres de Celsian Langlois, « Nulle part à la fois », 2019 – Courtesy de l’artiste – Crédit photo : Blaise Adilon

 

Hannelore Van Dijck, l’artiste suivante, crée des dessins au fusain. Au premier abord abstraites, ses œuvres sont en fait hyperréalistes. Elle remplit les espaces, interprétant à sa manière l’architecture de la pièce.

 

 

Hannelore Van Dijck au travail pour l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) – Crédit photo : Blaise Adilon

 

 

Hannelore Van Dijck au travail pour l’exposition Storytelling au MAC Lyon (8 mars – 7 juillet 2019) – Crédit photo : Blaise Adilon

 

La dernière artiste, Violaine Lochu, explore le langage et la voix à travers des performances, vidéos et pièces radiophoniques, où elle mêle ses propres recherches vocales à des traditions écrites ou orales tels que des mythes, des contes ou encore des chansons populaires.

http://www.mac-lyon.com/mac/sections/fr/en_cours/storytelling

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts