Style londonien VS style lyonnais

par Arlyo Team

Lyon, Londres. La même initiale, mais deux styles différents, l’excentricité Londonienne ou la classe Lyonnaise ? Aujourd’hui, Arlyo a décidé de décortiquer ces deux looks. Le match est lancé !

Jamais comme tout le monde

Le style chez les londoniens est conditionné, il ne faut pas l’oublier, par 18 ans d’uniforme à l’école. Ceci laisse peu de place à la créativité vestimentaire. C’est donc tout naturellement, après cette sombre période pour leur style, que les londonien(e)s veulent se différencier les uns des autres. Cela se traduit par une explosion de couleurs, des looks excentriques très personnels. En effet, leur style est basé sur l’auto-expression, il est donc sans code et sans limite. Les rues de Londres nous en donnent un très bel aperçu, il suffit de les arpenter pour apercevoir cheveux roses, tatouages, tenues originales…

Le style Londonien c’est également un style total, rien n’est laissé au hasard. Nos anglais lookés de la tête aux pieds sont sur-accessoirisés mais attention aux faux pas qui en guette plus d’uns.

Une question s’impose : mais d’où viennent les vêtements si originaux que nos Grands-Bretons se dégotent ? En grand partie des charity-shop, boutiques de friperies solidaires à prix mini dont les Anglais(e)s sont si friands. Ces boutiques sont des vraies cavernes d’Ali Baba, plus d’un siècle de mode s’y trouve. Les Anglais peuvent ainsi allégrement mixer les époques et avoir des looks uniques.

street style Anglais
Nos amis sont également connus pour l’ouverture d’esprit qu’on leur prête. Le regard des autres influe très peu dans leur choix vestimentaires. S’ils décident de porter quelque chose, ils le feront, of course ! S’ajoute à ça le fameux communautarisme si cher aux Anglais, il s’agit de ne pas faire comme tout le monde ! Avoir des looks originaux leur permet de se différencier facilement du reste de l’Europe.

1-0 pour Londres, une ville toute en couleurs et qui s’assume, ça fait du bien au stylisme… Et aux yeux !

La météo et la morphologie ne sont également pas des freins pour le style des londoniens-nes. Malgré un froid d’automne avoisinant les 8°, il n’est pas rare de les apercevoir courtement vêtus. Eh oui, le pays de la reine-mère assume parfaitement son poids, la vision du corps est très loin de celle de Lyon. Avoir un beau corps ne signifie pas être fin(e). L’Anglai(e)s avec un grand A n’a pas peur de ses formes, et se considère en surpoids à un stade beaucoup plus avancé que la/le français(e).

Le revers de la couronne, c’est l’enchaînement de style très/trop farfelus, ce qui a valu aux Anglais le titre des « mal fringués » d’Europe. Tout en restant ultra stylés, nos amis aiment leur confort. Baskets et joggings sont souvent de sortie, typiquement lors des dimanches pluvieux : bonjour le confort, bye bye le style.

De la classe et du style

À Lyon, les règles du jeu sont très différentes. Les 10 commandements en matière de style ne doivent pas être transgressés, et « tu ne porteras pas de couleur en hiver » en fait sans doute partie. Pour autant Lyon a un vrai style, même s’il est difficile à définir par sa subtilité. C’est un style qui a traversé le temps et les modes sans jamais s’essouffler, comme l’illustre la petite robe noire française. C’est un style épuré avec un ou deux accessoires, pas plus, qui donne du goût à la tenue et permet de mettre en valeur nos vêtements. Le style Lyonnais peut donner l’impression au premier abord qu’il est négligé… mais en réalité, c’est bien sa simplicité qui fait son raffinement.

Le style lyonnais ne s’arrête pas à un look, il est également dans l’attitude, d’où la fameuse classe française. À coup de baguette magique, un simple jean et une chemise sont portés avec élégance et style. Et cette classe, le lyonnais(e) la porte du matin au soir, en toute occasion. Pour cela il mérite bien un point !

style français
Cependant la vision du corps et le regard des autres à une grande influence sur leur style. La taille 34 est un symbole de beauté, et cela handicape la créativité lyonnaise. Le noir envahit nos joli(e)s lyonnais(es) : dès quelques kilos en trop, formes, rondeurs ou autres complexes sont soigneusement dissimulés, ce qui est loin d’être le cas à Londres.

Le match se termine par un 1-1 ! Conclusion de l’arbitre : Lyon peut oser, et Londres garder son style en travaillant son goût.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.