Et un autre paradoxe totalement subjectif. Je n’ai pas trouvé les acteurs mauvais ou à côté de la plaque. Sérieusement. Evidemment que ce ne sont pas des De Niro ou des Piccoli, mais ils ont chacun une présence. Même des personnages de tueurs que l’on ne voit qu’une fois ou quelques minutes ont pour eux des instants où l’on parvient à saisir leurs caractères. Je prends l’exemple des deux snipers qui tuent les premiers membres de l’escouade. L’un des deux dit à l’autre, après avoir tiré, d’attendre et de laisser crier la victime, avec un sérieux froid et détaché, tout en étant content de ce qu’ils ont accompli… Le héros balance un des (innombrables) hommes de main sur une rampe de balcon intérieur et l’on voit arriver un autre qui regarde le cadavre (en hors champ). Avec cette approche, on peut détecter qu’ils étaient liés, etc.

Bref, il y a des petits détails ici et là qui montrent que le film réussit dans cet aspect: définir, par l’action et le mouvement, quelque fois une (petite) partie des personnages dans le film, sans tomber dans le piège de la psychanalyse à deux sous.

PLAISIR COUPABLE OU PLAISIR TOUT COURT ?

Que l’on aime ou pas le film, on peut s’interroger sur la notion de (dé)plaisir que l’on peut se procurer. Oui le film est gratuit quelque part. Peut-on encore aimer se laisser aller en reconnaissant la bonne tenue dans le cahier des charges d’un film  qui n’est, somme toute, qu’une répétition quasiment ininterrompue de séquences ?

Peut-on trouver un film bon dans ces conditions ? Le scénario et les péripéties dramatiques sont minimalistes voire ridicules, mais le cinéaste montre qu’il a beaucoup de caractère (et de talent) dans ses séquences principales. L’ultra-violence incessante des combats qui peut agacer ou faire jubiler son spectateur est-il un gage d’émotion suffisant pour donner du crédit à un film ?

Ce film a le mérite d’apporter ces interrogations, chez certaines personnes.

The Raid  n’est certainement pas le chef-d’œuvre que semblaient nous faire vendre des avis dithyrambiques de quelques festivaliers. Mais je ne le vois certainement pas comme un gros navet sans cervelle. C’est un film d’action sérieusement réalisé qui n’a qu’une seule prétention : divertir.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

1 Commentaire

Jonathan Placide 29/06/2012 - 22:11

Entièrement d’accord avec cette critique. Même si je trouve que tu y va fort avec la musique. Ok, elle est un peu naze, mais pas plus que dans la majorité du cinéma asiatique, je trouve.
Et par contre, je trouve la photo d’une laideur incroyable, ça sent la retouche faite à l’arrache.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.