Tutu, un spectacle empli de rires et de bienveillance

par Naomi Gomes
0 Commentaire

Au vu du succès qu’a connu le spectacle Tutu de la compagnie Chicos Mambo, la ville de Meyzieu a accueilli une ultime représentation le dimanche 21 mai, à l’Espace Jean Poperen ; succès qui s’explique par son accessibilité, son originalité et son humour.

Crédit photo : Michel Cavalca

Les grands classiques tournés en dérision

Tutu est avant tout un spectacle comique. On y va pour passer un bon moment, s’amuser du burlesque des situations dans lesquelles se mettent les six danseurs qui parodient la danse classique et ses ballets les plus célèbres, mais aussi la danse contemporaine ou encore de salon, faisant parfois rire aux larmes. Le comique de situation, omniprésent, peut toutefois s’avérer redondant, étant davantage destiné au jeune public. On a finalement affaire à des hommes qui se jouent de leur physique pour le confronter à l’esthétisme codé et restreint de la danse classique.

Crédit photo : D.R.

Un esthétisme transcendant les codes

En ce sens, c’est un regard neuf porté sur le corps masculin que nous offre le chorégraphe Philippe Lafeuille, un regard dénué de préjugé qui s’étend plus largement au genre. Si les corps sont modifiés selon les codes de la féminité portés à leur paroxysme, c’est finalement pour en faire ressortir un esthétisme qui ne connaît pas de frontière dichotomique. On peut notamment évoquer ces solos où, vêtus de leur tutu caractéristique, les interprètes font preuve de subtilité, de poésie, de grâce ; et c’est en cela que leur performance est remarquable : très bons acteurs burlesques, la technique est aussi au rendez-vous.

« Se tutuifier »

À travers ce spectacle, Philippe Lafeuille manifeste plus généralement une volonté évidente de porter un message de tolérance, de promotion du vivre ensemble. Après la représentation, celui qui a fondé les Chicos Mambos l’explicite : « quand ça ne va pas, souvenez-vous que vous avez ce tutu en vous ».  D’où aussi l’initiative de faire danser le public qui, suivant ses mouvements, pendant quelques instants, ne fait plus qu’un, un tout harmonieux, un tout « tutuifié ».

[su_youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=hHCt6ix8mnw » width= »800″ responsive= »no »]

Faire de la danse une comédie était un des objectifs de Philippe Lafeuille lorsqu’il créa la compagnie : on le trouve accompli dans « Tutu », qui procure une dose de bonheur vivifiant. Mais au-delà de la dérision, les danseurs offrent des moments de grâce bouleversant les schèmes esthétiques communément imposés.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.