Une nouvelle chance : Eastwood is back

par Jonathan Placide
0 Commentaire


Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, Une Nouvelle Chance n’est pas un film de Clint Eastwood, mais un film de Robert Lorenz, avec Clint Eastwood. Si Easwood, en tant qu’acteur pour les autres s’est fait de plus en plus rare, cela peut d’autant plus étonner qu’il avait dit qu’il ne jouerait plus à nouveau après Gran Torino. C’est pourtant son amitié pour Robert Lorenz, qui fut sept fois son assistant réalisateur, qui finira par le convaincre d’incarner le rôle principal dans le premier essai en tant que réalisateur de son ami.

Rien d’étonnant d’ailleurs, tant le personnage d’entraîneur râleur semble n’être finalement que le prolongement de celui que jouait déjà le grand Clint dans Gran Torino. La relation avec sa fille, jouée par Amy Adams, suit également les mêmes étapes que le film sus-nommé, malgré un final différent. Cette sensation de déjà vu ne nous quittera d’ailleurs pas de tout le film, tant celui-ci a du mal à se défaire de l’ombre d’Eastwood metteur en scène pour s’imposer, ce qui est véritablement dommage car le Une Nouvelle Chance ne cesse de frôler la caricature à cause de cela. On se retrouve donc avec un long-métrage qui a le cul entre deux chaise, mais qui parvient de temps en temps à toucher juste dans sa description de relation père-fille, pour ensuite devenir presque risible dans sa description du monde du baseball. Ce qui est fort dommage d’autant que l’initiative même du projet semble avoir été poussée comme une réponse agressive au film Le Stratège sorti l’année dernière. En effet, ici les techniques informatiques de recrutement des joueurs de baseball qui étaient encensées par le film écrit par Aaron Sorkin l’an dernier, sont clairement pris pour cible, voire totalement ridiculisées par les héros, du début à la fin.

Au delà de tout cela, le film n’est pas déplaisant, notamment grâce à son casting qui, bien que facile (composés de très nombreux nominés aux Oscars), réussit à toucher juste la plupart du temps. Mais également dû à une mise en scène calquée sur celle de son modèle, mais néanmoins efficace, et sans fausse note, ce qui est rare pour un premier film.

Même si cette critique peut sembler un brin négative, ne vous y méprenez pas. Une nouvelle chance est vraiment un film sympathique. Donnez-lui sa chance (le jeu de mot pourri est gratuit, profitez-en).

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.