Une histoire de super-héros

Les comics. Bandes-dessinées venues des Etats-Unis, ils sont nés de la fusion de la technique du peintre américain Roy Lichtenstein et du dessin de Jack Kirby, le « King of Comics ». Le phénomène grandit avec l’apparition de Superman le 1er juin 1938 dans le magazine « Action Comics ». Celui-ci fait exploser le nombre d’éditeurs, mais seulement deux parviennent à tirer leur épingle du jeu, Timely Comics qui deviendra en 1939 Marvel Comics, et DC Comics. La création des Univers respectifs constituera les bases d’une concurrence agressive entre les deux maisons d’édition sur le sol américain de prime, puis dans le monde entier. La faute aux différents films, Marvel appartenant à Disney et DC étant la propriété de Warner.

De Panini à Urban

En France, Panini Comics éditait depuis une vingtaine d’années les comics américains. Cependant, Dragaud crée en 2012 une filiale appelée Urban Comics. Cette dernière s’occupe désormais de l’édition des DC ainsi que des Vertigo, renforçant la rupture entre l’Univers des Marvel et celui des DC. En effet, ceux-ci sont depuis toujours en concurrence, notamment depuis l’arrivée des Avengers d’un côté, et de la Justice League de l’autre. A vous de choisir entre Iron, Thor, Hulk ou Batman, Superman et consorts !

Des avis partagés

Urban Comics propose une qualité soignée inégalée sur le marché. Ses « News 52 » possèdent ainsi une pochette cartonnée en librairie. Les sorties kiosque sont de plus rapidement éditées en librairie, ce qui facilite l’achat et la compréhension de l’Univers, qui reste lié entre les super-héros. L’histoire de ceux-ci est d’ailleurs repartie à zéro, subissant un « relaunch » appréciable pour tous, et qui ravira les non-initiés.

On reproche de plus à Panini la qualité parfois douteuse de ses sorties kiosque, avec des pochettes souples trop fragiles. Fort de son succès, Urban peut se permettre de ressortir des inédits comme Batman Knightfall, qui forment des arc à part entière et rivalisent de qualité au niveau du dessin et du scénario. Avec des auteurs comme Frank Miller ou encore Neil Gaiman, Urban peut se vanter d’acquérir de magnifiques éditions.

Néanmoins, les publications Urban ont des prix parfois largement au-dessus de Panini. En kiosque, la différence est de deux euros mais en librairie, les éditions prennent parfois une dizaine d’euros, notamment les collection Anthologies auxquelles un soin particulier est alloué. Les vétérans auront du mal à s’éloigner de leur éditeur de toujours, surtout avec l’annonce du « relaunch » Marvel pour concurrencer celui de DC.

En somme, à vous de choisir votre Univers, sachant que la qualité est au rendez-vous des deux côtés, mais qu’on donnera un petit avantage à Urban qui a su nous surprendre avec ses dernières éditions de Batman, très appliquées. Les goûts et les couleurs, vous savez..

Les bons coins à Lyon

Le Père Pénard, 2 Quai Fulchiron, 69005 : Si vous cherchez des raretés, vous trouverez certainement votre bonheur dans la tonne de comics présente. A vous de faire votre tri dans les cartons, mais le vendeur est entièrement à votre disposition.

BD Bondy, 25 Quai de Bondy 69005 : Quelques raretés s’y cachent forcément.
Temps-livres, 8 rue d’Algérie 69001 : Magasin ancien qui regorge néanmoins de comics en version originale, ainsi que d’un large choix de comics actuels.

Boul’dingue, 8 rue du Palais de Justice 69005 : Panel de choix assez limité mais un bon rapport qualité/prix.

Glénat, Part-Dieu 69003 : Un choix énorme de comics neufs, anciens, en VO ou bien en VF, de tous les éditeurs et à des prix très abordables. Attention toutefois à la qualité, les comics sont parfois abîmés.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.