Si l’autoproduction est rare aujourd’hui, Expérimental lui donne des airs de noblesse. Comment définir cet artiste ? Un autodidacte qui n’a besoin de personne pour se produire : son, image et identité graphique.

Expérimental, c’est la psychanalyse d’un monde rap qui a perdu son sens, ce sont des textes forts qui mêlent ironie et finesse. Une ironie, comment la reconnait-on ? C’est l’usage des codes de ce rap français en déroute pour en révéler les faiblesses et les appauvrissements : la critique d’un rap qui ne fonctionne que sur des punchlines accumulées, entassées sans raison et sans âme, qui perdent leur sens et leur fil conducteur. On y retrouve l’analyse d’un univers où l’on conditionne les populations à prioriser l’efficacité et à oublier les nuances de la langue, les intonations et le second degré.

Expérimental, c’est le voyage, une narration avec un sens de l’observation qui s’apparenterait presque à l’anthropologie.

Un voyage ? À travers Priez pour eux, on sillonne les décors et les cimetières de Rome, Porto ou encore Lyon (Croix-Rousse). Ce qui aurait pu être qualifié de sombre et lugubre, nous révèle en réalité une poésie que l’on ne soupçonnait pas, le calme d’un lieu de culte qui épouse des samples lounge et apaisants dans un mimétisme parfait, guidé par une voix grave et nonchalante. Des paroles et des ambiances imprégnées d’une culture riche, d’une authenticité qui lui est propre, une contemplation spirituelle et cinématographique à travers des bribes de vie aussi banales que poignantes que l’on peut retrouver dans Lait Fraise au côté du beatmaker First.

Expérimental, c’est l’exigence de la plume, des mots qui vous transpercent la peau et vous réveillent l’esprit avec une douceur à la frontière du cynisme.

Pourquoi Expérimental ? Car c’est un pseudonyme qui laisse place à la liberté qui définit l’artiste, ne jamais être prisonnier de ses codes, une vision de la musique où le Home Studio serait un labo bâti pour l’expérience et l’empirisme créatif. C’est un rap avec peu de moyens, moins de réseau, moins de soutien médiatique, mais avec du relief et de l’âme. Un objet non identifié dans une mer peuplée de copies.

Expérimental sortira son tout nouveau disque, Soldat(s) inconnu(s), le 6 mai prochain.

 

Le mot de la fin Hassan ? « N’attendez pas qu’on vous dise ce que vous devez être, soyez. »

 Interview faite à la Croix-Rousse autour d’un sirop de cassis et d’un bon demi.

Rendez-vous sur son site.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.