Music en Ciel : découvrez Ysé Sauvage, le talent à l’état pur

par Alicia Delorme
0 Commentaire

Pour finir, c’est à la rencontre d’Ysé Sauvage que nous sommes allés. Elle sera en effet aux côtés de GHST, Madly Wise et Clementine Jane le 21 juin prochain à Saint-Priest, à l’occasion du tremplin du festival Music en Ciel. De quoi terminer ce tour d’horizon des artistes en beauté…

Ysé Sauvage

Couverture du premier ep d’Ysé Sauvage

À seulement 18 ans, Ysé Sauvage peut se vanter d’avoir acquis une certaine expérience. Auteur, compositeur et interprète, elle compte déjà plusieurs scènes et un EP, Pieces, à son actif. EP sorti en octobre 2015 qu’elle a non seulement présenté sur scène à l’aide de Bénédicte Lelay, coach scénique qui a notamment travaillé avec Christine and the Queens, mais qui est également devenu le générique de l’émission La Maison France 5. Des projets qu’elle a pu développer grâce à l’accompagnement de File 7, Scène de Musiques actuelles, qui la soutient.

C’est à l’âge de 4 ans qu’elle plonge dans la musique en rentrant au conservatoire en violoncelle. Mais elle va rapidement s’orienter vers un style qui lui ressemble plus : la pop/folk. Un style dans lequel elle se sent plus libre, « j’aime avoir la liberté de pouvoir jouer comme je l’entends ». C’est ce qui va justement la pousser à apprendre la guitare, le piano, et les percussions. Elle commence à composer à l’âge de 14 ans et réalise ses premières scène à 16 ans. Un travail qu’elle a notamment accompli en s’inspirant d’artistes tels que Bon Iver, Feist, ou encore Arcade Fire.

« J’ai une attirance particulière pour la pop/folk anglaise. C’est ce qui explique sûrement une grande partie de mes inspirations pour mes propres chansons. »

Un univers qu’elle a donc su construire petit à petit et grâce auquel elle a réalisé de nombreux rêves !

Visiblement, Ysé Sauvage aime les challenges ! Elle a d’ailleurs eu la chance de faire les premières parties d’Alela Diane, Tété ou encore Yael Naim. Et pour elle « c’est un vrai challenge parce que les gens ne viennent pas pour la première partie, le but c’est de les convaincre et c’est d’autant plus touchant quand les gens nous découvrent et apprécient ce que l’on fait ».

Et à tout cela vient s’ajouter le tremplin du festival Music en Ciel. « J’ai entendu parler du festival par une amie qui habite la région et qui m’a conseillée de m’y inscrire, et je ne regrette pas ! J’aime l’idée qu’il y ait des communes investies dans le développement d’événements artistiques et dans la promotion de jeunes artistes, je pense que c’est important. » Un nouvel objectif donc puisque la jeune artiste devra convaincre le 21 juin pour ensuite accéder à la scène du festival.

On vous laisse découvrir un extrait de son premier EP. Un petit avant-goût à seulement deux semaines du tremplin.

[su_youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=dWPXfW3VSOg » width= »800″ responsive= »no »]

Et justement, Ysé ne compte pas s’arrêter en si bon chemin ! En effet, après l’enregistrement d’un deuxième EP qui sortira à la rentrée, elle compte bien aller le plus loin possible. « J’espère pouvoir continuer à avancer, à rencontrer d’autres artistes, partir en tournée et bien sûr vivre de mes chansons », et c’est d’ailleurs tout ce qu’on peut lui souhaiter !

Alors si vous voulez passer un bon moment, ne ratez pas le passage d’Ysé Sauvage le 21 juin à Saint-Priest… Talent garanti !

Pour plus d’infos, c’est par ici.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.