Le tchoukball : un sport collectif sans contact

par Yann Besson
0 Commentaire

« Le but des activités physiques humaines n’est pas de faire des champions, mais de contribuer à l’édification d’une société harmonieuse », docteur Hermann Brandt, inventeur du tchoukball dans les années 1960. Cette citation résume la philosophie de ce sport où les maîtres mots sont la convivialité, l’humilité, le respect de l’adversaire et le partage. Caractérisé par son absence de contacts et d’interceptions de balle, le tchoukball est appelé « le sport sans risque ». Il reste méconnu en France avec une quinzaine de clubs dont le Lyon Tchoukball Club, qui m’a initié aux règles et valeurs de ce sport lors d’un entraînement. Sport complet et intense, tout le monde trouve sa place au tchoukball.

Un sport de balle et d’équipe sans contact

Le tchoukball est un sport mixte où deux équipes de sept joueurs s’affrontent. Le but du jeu consiste à faire rebondir la balle sur un trampoline afin qu’elle touche le sol sans que l’équipe opposée la rattrape. Le « tchouk », comme les joueurs l’appellent, se joue à la main avec une balle de handball sur un terrain de basket. Un trampoline incliné, nommé « cadre », est situé de chaque côté du terrain. Un demi-cercle de trois mètres de diamètre entoure le cadre pour délimiter une zone interdite. L’équipe attaquante tire sur l’un des deux cadres. Elle marque un point si la balle rebondit au sol en dehors de la zone et si l’équipe adverse ne la rattrape pas. En cas de tir raté, le point revient à l’autre équipe qui attaque alors à son tour.

« Tchouk » vient du bruit de la balle sur le cadre, d’où le nom de tchoukball. Un match dure trois fois quinze minutes. Les règles sont nombreuses et difficiles à assimiler rapidement, notamment pour un débutant. Les déplacements avec la balle sont limités à trois appuis au sol. Chaque équipe fait trois passes maximum avant de tirer. Un joueur conserve la balle pendant trois secondes maximum dans les mains. Une équipe ne peut pas tirer plus de trois fois de suite sur le même cadre. Les contacts, les interceptions et les dribbles sont proscrits. Bien qu’unique, le tchoukball est un mélange de pelote basque pour le rebond, de handball car il se joue avec les mains, et de volley-ball car la balle ne doit pas toucher le sol.

Un sport inventé par un médecin suisse dans les années 1960

Le docteur genevois Hermann Brandt entreprend dès les années 1960 des recherches pour créer un sport sans risque de blessures, facile à jouer et permettant à tous de pratiquer une activité physique. Après avoir soigné divers sportifs, ce médecin se rend compte que les blessures proviennent le plus souvent de contacts physiques. Il imagine alors le tchoukball après de multiples recherches publiées en 1970 dans son Étude critique scientifique des sports d’équipe – Le Tchoukball, le sport de demain. Le tchoukball est ainsi un sport non violent et ludique afin de protéger les sportifs de tout type de blessures. Par ailleurs, le fair-play et l’humilité sont mis en avant dans la charte du tchoukball qui a été rédigée par la Fédération internationale de tchoukball dès sa création en 1971.

Lyon Tchoukball Club : un jeune club ambitieux

Fondé le 5 avril 2017, le Lyon Tchoukball Club permet de découvrir et de pratiquer le tchoukball de manière encadrée et régulière. Le club vise également à faire connaître et progresser le tchoukball par des stages, des formations et des tournois. Pour cette saison 2019-2020, il compte 37 licenciés dont 13 nouveaux joueurs par rapport à la saison dernière. Certains d’entre eux évoluent en équipe de France. Les entraînements ont lieu tous les lundis et mardis soir dans le 7e arrondissement de Lyon.

Le Lyon Tchoukball Club participe au championnat de France et à la Coupe de France. Ces joueurs lyonnais font aussi de nombreux tournois, dont celui organisé à Lyon les 6 et 7 juin 2020.  Si vous êtes tentés à l’idée de découvrir ce sport original, le club vous offre la possibilité de prendre part à un entraînement d’essai chaque premier mardi du mois. Pour cela, il vous suffit d’envoyer un message quelques jours avant sur sa page Facebook. Par ailleurs, sur la chaîne YouTube du Lyon Tchoukball Club, vous trouverez des matchs de la Coupe de France de janvier 2019 qui se déroulait à Lyon.

Un sport qui peine à se développer en France

Malgré sa reconnaissance par l’ONU, le tchoukball a encore du mal à s’étendre. Il n’existe pas de statut professionnel ni semi-professionnel. Le tchouk est dominé par les Taïwanais qui ont remporté les derniers championnats du monde. En Europe, l’Italie, la Suisse, l’Angleterre et l’Allemagne ont un train d’avance sur la France dans l’essor de ce sport. En effet, le manque de moyens financiers et humains constitue un frein à son développement dans notre pays. Le tchoukball y compte plus de 400 licenciés et c’est à La Réunion que l’on y joue le plus. La Fédération des clubs français de tchoukball rassemble une quinzaine de clubs. Une démonstration du tchoukball devrait se tenir aux Jeux olympiques 2024 à Paris en tant que sport de présentation, ce qui lui donnerait un coup de projecteur non négligeable.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts